Lecteur ma corne de gazelle, laisse moi te raconter une petite histoire . (oui, j'ai pompé l'idée chez Krommlech, honte sur moi ) Mais avant tout, je voudrais te demander d'être indulgent, ceci est ma première tentative en tant que mère castor .
 

Il y a très très longtemps, en Bretagne, il n'y avait que des chevaliers qui se réunissaient autour d'une table ronde, pour causer quête, dragons, sorcières, monstres caetera. Tous les hommes voulaient être eux et les donzelles avaient des posters d'eux partout dans leur chambrette. Tout le monde les connaissait donc sauf un gus. Ce gus il se nommait Perceval, tu connais. Mais vu que son père et ses frères étaient mort en faisant des quêtes de dragons, la mère de Perceval pour pas perdre son petit dernier, elle lui a raconté que des mensonges sur sa vie. Et lui, vu qu'il est un peu idiot, il se pose pas de questions. 

http://dysphorie.cowblog.fr/images/perceval.jpg

( Ca c'est Perceval que tu connais )

Un jour, alors que Perci vaquait à ses occupations, comme s'occuper des chèvres, il voit des chevaliers passer à côté de lui. Mais vu qu'il est un peu idiot et que sa mère c'est une menteuse, il croit que les chevaliers sont des anges. La mère de Perci, elle comprend qu'elle ne pourra pas garder son fiston éternellement dans l'ignorance des chevaliers. Donc elle lui dit la vérité comme ça paf ! A partir du moment où Perci apprend qu'il est chevalier, il ne veut plus rester dans sa maisonette à traire des chèvres et donc il décide de partir à l'aventure pour dézinguer du dragon. Quand il s'en va, sa mère est tellement triste qu'elle meurt . Et lui, il s'en fout, il continue sa route . (Sympa, l'amour du fiston !)

Donc pendant quelques temps, peut - être des mois, peut - être des années, on ne sait pas, Perceval est chevalier et bouffe autour de la table ronde. Un jour, alors qu'il gambade gaiement sur son cheval, il rencontre des pêcheurs qui lui disent "Viens chez notre bon vieux roi, il est malade mais il veut festoyer avec toi " . Perceval y va.
Pendant le repas, il va se passer quelque chose de bizarre. Il y a un cortège qui défile devant leur table avec une fille qui tient une lance dont le bout laisse échapper une goutte de sang et une autre jeune fille qui tient un calice. Mais Perceval, il trouve ça normal et il ne pose pas de question.

Un peu plus tard dans la soirée, il apprend que le vieux roi qui l'a invité à festoyer, en fait c'est son oncle. Et c'est aussi un peu un sorcier, il possède une hostie qui aurait pu ramener la mère de Perceval à la vie mais seulement si icelui avait posé des questions sur le cortège (
tu suis?) .
Perceval est un peu tristounet, c'est normal, c'est quand même un peu à cause de lui que sa mamounette est décédée. Notre chevalier réfléchit tellement à ses fautes pendant la nuit, que La Nature trouve ça vraiment très bien et décide de s'auto-purifier pendant la nuit : au petit matin, tout est recouvert de neige ! Et c'est tellement beau que Perci reste figé devant tant de neige. Peut - être qu'il en avait jamais vu ! Il se fait secouer de tous les côtés, mais rien n'y fait, il fixe la neige très très fort !

Au final, c'est le chevalier Gauvain qui va le faire sortir de sa torpeur et alors ils deviennent copains comme cochons et ils partent ensemble à la recherche de la lance qui saigne !

Au cas où tu n'avais pas saisi toute la subtilité, ils partent en fait à la recherche du Graal . Tu sais, l'espèce de vase qui aurait récolté le sang de Jésus.
En ce qui concerne la lance et le calice, tu peux y voir un peu ce que tu veux. Mais selon mon prof c'est l'image de la défloration, comme je te le dis. Là dans le genre c'est soft... si tu veux un jour je te parlerai de Jean de Meung qui était un petit cochon et de son "Roman de la Rose" .

Voilà mon petit Internaute Humain, tu connais l'histoire de Perceval l'idiot du village .